Les deux types d'abstraction : abstraction chaude et froide

A partir de 1910, se développe en peinture l'abstraction. L'art abstrait est un art où les artistes ne peignent plus des choses concrètes, comme en peinture figurative. Au contraire, les artistes peignent avec leurs sentiments tout en harmonisant les formes et les couleurs.

Lorsque la photographie fut inventée vers la fin du XiXème siècle, les artistes se sont alors détournés de la peinture représentative du réel. Même si la peinture n'a pas été abandonnée, les artistes ont néanmoins pris la liberté de déformer celle-ci, et de représenter la réalité avec une touche imaginative et personnelle.

L'abstraction chaude et la spontanéité

De l'abstraction, deux branches se distinguent, à savoir l'abstraction chaude et froide. Kandinsky créateur de la première aquarelle abstraite est partisan de l'abstraction lyrique qui prône la spontanéité et l'expression des sentiments sur la toile. Aucune réflexion de base mais simplement une peinture gestuelle où les émotions prédominent.

L'abstraction froide et la rigueur

A l'opposé de l'abstraction dite chaude, on retrouve l'abstraction froide qui correspond à l'abstraction géométrique. Avec des traits, lignes, carrés, ronds, triangles, la peinture géométrique est un art qui privilégie la plastique pure.

Piet Mondrian est un pionnier de l'art géométrique. Pour lui, l'art est avant tout une nouvelle forme plastique c'est à dire que la peinture doit se centrer sur des éléments basiques comme des lignes droites, des couleurs primaires (bleu, rouge, jaune) des angles droits, et des non-couleurs comme le noir ou le blanc.

Ce courant de peinture abstraite se concentre sur une rigueur et une harmonie des formes.

Quoi qu'il en soit, ces deux types d'abstraction font partie de la même branche qu'est l'art abstrait, à l'opposé de l'art figuratif qui cherche à représenter la réalité sensible. On peut considérer que ces deux branches d'art abstrait sont regroupées sous le nom de peinture non figurative.

On entend aussi le terme "informel" utilisé en 1951 par Michel Tapié l'ensemble de l'abstraction lyrique. Pour lui, l'art informel correspond à la tendance extrême de la peinture non figurative". Jackson Pollock, Willem de Kooning en sont les représentants tout comme le peintre Français Georges Mathieu. Dans leur art, il n'y a aucune règle. Le spectateur ne peut que ressentir des émotions et émettre son propre jugement devant les lignes et les formes.

Articles en relation

Partager ce contenu